Après avoir attendu toute la semaine de pouvoir profiter de ce soleil éclatant, nous avons enfin pu sortir et  profiter de ce que nous offre le Quebec comme activité d’hiver.

Après avoir passé mon samedi à garder Sydney tout seul à la maison pendant que la neige tombait dehors, j’avais hate de pouvoir sortir et me défouler un peu, et aussi de faire prendre un peu l’air à Sydney !!!

Du coup à 9h15 ce matin direction le Parc National d’OKA!!! Le parc est situé à 45min à l’ouest de Montréal, autant dire qu’il est juste à coté et très facile d’accès. Nous arrivons donc vers 10h au parc, nous prenons la route enneigée à travers la forêt (oui il neige depuis vendredi, pas énormément mais suffisamment pour que les routes soient blanche), et nous sommes accueillis par 2 biches en train de grignoter dans les bois. La journée s’annonce bien.

Le parc borde le Lac des Deux Montagnes, lac qui est bien évidemment gelé en cette période et sur lequel on peut pratiquer du Kite surf de glace, de la motoneige, du buggy, ou encore de la pêche sur glace.

Le Lac des Deux Montagnes

Le Lac des Deux Montagnes

Mais l’activité principale du parc est le ski de fond, les fondeurs sont nombreux, nous n’avions pas prévu de faire du ski de fond donc Sophie n’était pas prête psychologiquement. Nous nous contenterons donc d’une randonné pédestre sur le sentier pédestre du rivage (Est et Ouest) ce qui fait tout de même 5,2km de marche dans la neige en tirant la luge de Sydney, par un -20˚C (-27˚C ressenti…). A peine avons nous commencé à marcher qu’une biche arrive en courant sur le sentier de ski de fond puis traverse le parking pour ensuite s’enfoncer dans la forêt. Nous attaquons la ballade, dans un sens, jusqu’au panneau « faites demi tour », là nous irons nous promener un peu sur le lac totalement gelé.

Sophie s'en va traverser le lac

Sophie s’en va traverser le lac

Elle n'est finalement pas allé bien loin

Elle n’est finalement pas allé bien loin

Puis nous ferons demi-tour pour faire l’autre coté de la ballade qui se termine elle aussi par un « faites demi-tour ». Sur le chemin nous croiserons un pivert qui s’attaque à un arbre.

Woody Woodpecker

Woody Woodpecker

Mais aussi quelques motoneige sur le lac, et des kiteurs qui s’essaient à ce sport sur la glace.

Kite sur glace

Kite sur glace

Lors du retour, le vent se lève et le froid se fait bien sentir, surtout pour Sophie qui est moins bien couverte que moi. Il est temps d’aller manger, on retourne donc à la voiture et nous irons manger au « Resto au plein air » pour reprendre des forces. Ce n’est pas de la grande cuisine mais nos sandwiches étaient très bon et pour un prix correct.

Nous décidons de repartir pour le parc car ce matin nous souhaitions faire jouer Sydney dans la neige malheureusement il a dormi tout le long dans sa luge… Là il semble bien éveillé, c’est donc le moment. Une fois arrivé sur le parking (et après avoir croisé 4 biches dans les bois) on se rend vite compte qu’il semble faire plus froid que ce matin… on habille Sydney et on part sur le lac… la balade sera de courte durée, Sydney n’a pas l’air excessivement emballé, et nous sommes frigorifié par le vent glacial. On décide donc de rentrer à Montréal.

Biche oh ma biche

Biche oh ma biche

Lorsque tu souris...

Lorsque tu souris…

Comment ils veulent que je marche... je vois même pas le sol

Comment ils veulent que je marche… je vois même pas le sol

où t'es, Papa où t'es ?

où t’es, Papa où t’es ?

Si c'est comme ça je m'en vais

Si c’est comme ça je m’en vais

On est mieux dans les bras de maman

On est mieux dans les bras de maman

Le vent souffle dans les poils de maman... moi je continue de rien voir

Le vent souffle dans les poils de maman… moi je continue de rien voir

Une fois à Montréal, on décide d’aller sur la patinoire du vieux Port afin d’initier Sydney à la glisse et pour que Sophie essaye de rattraper le retard qu’elle a pis dans la maitrise du patinage arrière!! Nous mettons donc Sydney dans une poussette louée sur place (pour info on peut y aller avec sa propre poussette sans soucis, ça coute moins cher (6$ la location)) et on s’élance sur la glace. Sophie est subjugué par mes progrès en marche arrière, et essayera de s’y mettre également… Vous pourrez voir tout ça dans la vidéo ci-dessous. Je me prendrais tout de même une belle chute sur l’épaule qui fait que ce matin à l’heure ou je vous écris ces lignes j’ai toujours mal… ça sent le petit passage par la clinique si ça va pas mieux demain soir…

Aller en avant première la bande annonce de « ils patinaient »:

5 réflexions au sujet de « Le Parc National d’OKA »

  1. ouahhhhh trop bien la vidéo et superbes photos. c’est vrai que vous deviez avoir vraiment froid 🙂 – tiens nous au courant pour ton épaule.

  2. Comme c’est joli, toutes ces étendues immaculées !
    Le froid vaut la peine d’être bravé pour pouvoir profiter de tels paysages.
    Ton petit garçon est adorable 🙂
    Je m’essaierai bien au patin. Ça a l’air chouette (en dehors de la chute bien sûr ;)) !
    Clara

  3. Ah ah, toi aussi tu balades un truc d’un mètre de haut fait de poils, de tissu épais et d’une tuque? 😉

    Ca a l’air cool Oka, on va peut-être aller y faire un tour!

    Vs avez investi dans des patins? Avant que je maîtrise la marche arrière, on va essayer la marche avant!

    • En fait je me balade avec 2 qui correspondent à la description… :p
      Oka c’est super sympa, je recommande vivement, surtout si tu veux faire du ski de fond ou découvrir les raquettes (c’est plat sur une grande partie des pistes/sentiers).
      Les patins oui on a préféré investir, c’est finalement vite rentabilisé, 8$ la location au vieux port + 5 ou 6$ l’accès à la patinoire alors qu’il y a plusieurs dizaine de patinoire gratuite à Montréal… Donc au final 80-100$ pour de bons patins ça serait bête de s’en priver 🙂 surtout que le confort n’est vraiment pas le même 🙂

Laisser un commentaire