Ca y est, Soph et moi avons tous les 2 notre permis canadien

Obtenir le permis canadien quand on est français et que l’on possède le fameux papier rose est juste une formalité et une histoire de sous. En effet, le permis B français jouis d’un accord avec la SAAQ (Société d’Assurance Automobile du Quebec) qui permet de pouvoir échanger votre permis français contre un permis canadien. Le terme est « échanger » n’est pas tout à fait vrai car vous conserver votre permis rose, et on vous donne une jolie carte plastifié pour le permis canadien.

1. Que faut-il faire pour obtenir le permis canadien quand on est français?

  • Prendre rendez vous avec la SAAQ (Attention les délais sont souvent long, lors de nos 2 appels nous avons eu 1 mois de délai pour l’obtention du rendez-vous), si vous êtes à Montréal, appeler le 514 873-7620
  • Se rendre dans la succursale de la SAAQ située sur le boulevard  Henri-Bourrassa le jour de son rendez-vous muni de: son passeport, son visa ou permis de travail, sa carte RAMQ, un justificatif de domicile, son permis français
  • En arrivant à la succursale, dire au garde que vous avez rendez-vous à telle heure, vous asseoir dans la salle d’attente 1, puis quand le garde vient annoncer que les rendez-vous de x heure peuvent aller à l’accueil, aller à l’accueil prendre un ticket, puis attendre votre tour dans la grande salle d’attente N˚2.
  • Une fois votre numéro affiché sur le tableau, vous rendre au guichet indiqué, donnez vos papiers puis répondre à 2-3 questions d’usages, signez les papiers du permis. Payez ensuite la somme demandée (environ 90$ l’année – carte de crédit non acceptées) puis attendre à nouveau qu’on vous appelle pour la photo. Faites vous ensuite faire le portrait puis rentrez chez vous, le permis provisoire en main, en attendant de recevoir le définitif par la poste sous 10 jours.

Attention une fois que vous avez votre permis canadien, vous ne devez en aucun cas utiliser votre permis français sur le sol canadien sous peine de sanction. Si vous voyagez aux USA, vous pouvez présenter n’importe lequel des 2 permis mais en aucun cas présenter les 2, car ce serait également une infraction.

2. Le permis canadien à lui aussi des points

Comme en France en cas d’infraction vous vous exposez à des sanctions. Contrairement à la France vous ne partez pas avec un nombre de point que vous perdez, mais vous partez avec 0 point et si vous « gagnez » 15 points ou plus, on vous retire provisoirement votre permis. Ce qui est amusant c’est que vous pouvez déjà accumuler des points avant d’avoir votre permis… et vous pouvez aussi faire péter des records de points… certains excès de vitesse entrainant 30 points ou plus… Le nombre de vos point affectera bien sur la durée pendant laquelle on vous suspendra le permis (de 3 mois à 12 mois). Une fois la durée de votre sanction effectuée vous devrez repasser un examen théorique de réinsertion et payer les coûts de l’examen.

Voici la liste des points d’inaptitude que vous pouvez obtenir :

Points d'inaptitudes pour infraction

Points d’inaptitudes pour infraction

Points d'inaptitudes pour excès de vitesse

Points d’inaptitudes pour excès de vitesse

3. Le régime d’assurance de la SAAQ

Lorsque vous payez votre permis de conduire chaque année vous souscrivez également à un régime d’assurance qui couvre les blessures et les décès des personnes impliqué dans un accident de voiture, et ce qu’elle soit ou non responsable de celui-ci. Cette assurance va couvrir une partie de votre salaire si à la suite de votre accident vous ne pouvez plus exercer votre métier pendant plusieurs mois, elle va également couvrir les frais de garde de vos enfants si vous êtes en incapacité de vous en occuper, elle va aussi couvrir une partie des frais funéraires si vous décédez dans l’accident…

Attention cette assurance ne remplace pas une assurance automobile classique qui est également obligatoire pour couvrir les dégâts matériels.

Que pensez vous de ce permis ? Le trouvez-vous plus intéressant que le permis français (sanctions/assurance) ?

Laisser un commentaire