Voilà ça fait 1 mois que nous sommes au Quebec, il est temps de faire un premier mini bilan…

Vous vous en doutez, ce bilan ne va pas être très long, car un mois c’est tout de même pas énorme… Néanmoins ce mois est passé très vite et fut parfois surprenant…

Surprenant déjà par l’arrivée rapide (trop?) de nos meubles… Partis le 12 septembre de Liffré et prévus pour une arrivée fin octobre/début novembre (6 à 8 semaines), les meubles était en douane le 08 octobre (moins de 4 semaines après leur départ et du coup seulement 4 jours après notre arrivée). Du coup nous avons du trouver un appart avant même d’avoir nos premiers repère dans la ville…

Surprenant ensuite car contrairement à nos habitudes, nous n’avons pas emménagé dans un quartier à la mode, ou en plein coeur de la ville… Nous avons choisis de nous installer en banlieue, à la limite d’Anjou, pour pouvoir bénéficier d’un appartement plus grand mais avec un loyer raisonnable, d’un quartier calme et éloigné du centre ville, mais à moins de 30min en transport en commun du centre ville. On vieilli surement, et puis avec un enfant on fait moins de sorties, 1 mois que nous sommes à Montréal et nous n’avons encore pas fréquenté le moindre restaurant (autre que Food court) ni le moindre Pub (enfin moi si avec le boulot la semaine dernière), d’ailleurs tout le monde nous disait que nous mangerions une poutine dès le premier jour, cela fait 1 mois que nous sommes là et nous n’en avons toujours pas gouté une… Bref, les habitudes changes avec un enfant, et finalement la banlieue de Montreal c’est super agréable.

Surprenant encore pour les habitudes alimentaires et hygiénique pour les nourrissons:

  • Ici point de liniment oléo-calcaire ni de grand carrés de coton, seulement des lingettes humides de toutes sortes.
  • Ici les enfants boivent de lait de vache avec 3,5% de matière grasse dès 9 mois.
  • Ici point de céréales à mettre dans le lait le matin et le soir, mais des bouillies de céréales sucrées à donner à la cuillère.
  • Ici point de yaourt spéciaux pour enfants, seulement des petits suisses classiques, et encore il n’y en a qu’une seule sorte.
  • Ici point de body pour les enfants de plus d’1 an

Autant de petites choses anodines qui change légèrement notre quotidien mais auxquels nous nous habituons très bien.

Je crois que c’est tout pour le coté surprenant.

Ce premier mois a également été l’occasion de voir Sydney prendre confiance et se mettre à marcher dès le lendemain de son premier anniversaire.

Ce premier mois peut également être placé sous le signe de la bière, nous avons consommés à ce jour 63 bières, soit 20,79L… (les premières semaines nous avons pris souvent l’apéro histoire gouter toutes les bières…), et seulement 4 bouteilles de vin et 1 bouteille de mousseux.

Par contre ce premier mois n’est pas vraiment placé sous le signe du travail… j’ai commencé mon emploi, mais je suis en intercontrat depuis le 16 octobre (= A la maison à attendre que mon employeur me trouve une mission) et Sophie commence à envoyer des CV depuis 1 semaine.

Ensuite concernant la ville de Montreal, on n’a pas vu grand chose depuis notre arrivée, entre la paperasse, la recherche d’appart, la recherche de meuble, l’aménagement de l’appart, etc… Nous n’avons même pas encore pris le temps de visiter le vieux Montreal, nous avons seulement vu le Parc Mont-Royal et le marché Jean-Talon. Mais bon, on a du temps devant nous pour découvrir tout ça 🙂

La langue est un autre sujet courant à propos des Montréalais, pour être honnête, nous en parlions ce matin avec Sophie et étions étonné de n’avoir que très peu entendu de « langage québécois prononcé », les « allo », « tabernacle » et autre subtilité du Québecois restent encore un mystère pour nous. Il faut dire que n’ayant pas intégré le monde du travail, nous avons peu d’échange avec les locaux, et dans les différents magasins, les employés on l’air d’adapter leur langage à leur interlocuteur, du coup pour le moment, très peu de problème de compréhension.

Voilà pour ce premier bilan, nous sommes heureux à Montreal, nous avons pris nos marque petit à petit dans notre appartement et dans les supermarchés locaux. Le fait de pas avoir de voiture nous permets de marcher plus que nous ne l’avions fait dans nos vie jusque là, et c’est une bonne chose. Maintenant il nous reste à découvrir le monde du travail et découvrir la ville également, mais cela va surement venir rapidement (tout comme la neige d’ailleurs).

Laisser un commentaire